Chapeau à Barbara Fillion !

Bourse Louis-Laberge

Le 3 avril dernier, lors de la remise de la bourse : Jean Charest, directeur de l’École de relations industrielles, Alain Portelance, représentant de la FTQ et conseiller au syndicat Unifor, Barbara Fillion, lauréate de la bourse Louis- Laberge, Patrice Jalette, professeur à l’École de relations industrielles, et Tania Saba, vice-doyenne de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal.

Le 3 avril dernier, lors de la remise de la bourse : Jean Charest, directeur de l’École de relations industrielles, Alain Portelance, représentant de la FTQ et conseiller au syndicat Unifor, Barbara Fillion, lauréate de la bourse Louis- Laberge, Patrice Jalette, professeur à l’École de relations industrielles, et Tania Saba, vice-doyenne de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal.

Texte paru dans le Monde ouvrier, no 107, mai-juin 2014

La FTQ est fière de s’associer à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal afin de remettre la bourse Louis-Laberge à Barbara Fillion, ancienne membre du Conseil régional FTQ Laurentides-Lanaudière, pour souligner son projet de recherche portant sur la sous-traitance et les syndicats.

Les travaux de Barbara Fillion sont menés dans un contexte où trop d’entreprises veulent imposer la sous-traitance de cheap labour, sans contrainte, au nom de la compétitivité et de la mondialisation.

Cette approche patronale favorise l’émergence d’une sous-traitance au salaire minimum ou presque, avec des régimes de retraite et d’assurance inexistants ou réduits à leur plus simple expression. Elle fait perdre des droits aux syndicats et aux travailleurs et travailleuses.

Barbara Fillion entend démontrer que, plus un syndicat local se mobilise et entretient des relations patronales-syndicales positives, renforçant ainsi son rapport de force, plus il est en position de soutenir le retour d’activités autrefois sous-traitées au sein de l’entreprise.

Cette bourse est en l’honneur du président fondateur de la FTQ, Louis Laberge. Syndicaliste passionné qui s’est battu toute sa vie pour assurer la dignité et le respect des travailleurs et travailleuses et pour insuffler dynamisme et force au mouvement syndical.