LA FTQ Laurentides-Lanaudière demande le retrait du projet de loi 78

Communiqué de presse

Saint-Jérôme, le 18 mai 2012. – La FTQ Laurentides-Lanaudière joint sa voix à ceux et celles qui critiquent le projet de loi 78 qui viendrait suspendre les sessions des institutions d’enseignement qui sont toujours en grève. « Tout comme le barreau, nous dénonçons particulièrement l’aspect de la loi qui vient restreindre le droit de manifestation pour tous », indique Réal Richard, président de la FTQ – LL. Il ajoute que « le gouvernement préfère matraquer les étudiants et leurs associations plutôt que d’engager une véritable négociation avec eux. »

« Nulle part dans ce projet de loi, nous n’avons vu poindre la moindre ouverture à la négociation » indique Réjean Bellemare conseiller régional à la FTQ- LL. « Nous croyons qu’il existe toujours de l’espace pour les négociations. » Tout comme les centrales syndicales, nous tenons à rappeler que l’imposition d’une loi spéciale ne réglera pas le dossier des droits de scolarité, et c’est en négociant à nouveau qu’on réussira à trouver une piste de sortie de crise convenable pour les parties.

Nous nous joignons donc à tous ceux et celles qui demandent le retrait du projet de loi et un retour rapide à la table de négociation.

Le FTQ Laurentides – Lanaudière représente plus de 10 000 membres en provenance de nos différents syndicats des secteurs publics et privés.
– 30 –

SOURCE : Fédérations des travailleurs et des travailleuses du Québec Laurentides – Lanaudière (FTQ – LL)
Renseignements : Réjean Bellemare, conseiller régional de la FTQ-LL, cell. 514-249-4977