Une délégation du SCFP et de la FTQ rencontre les caucus de la CAQ (Lanaudière) et du PQ (Laurentides-Lanaudière) dans le cadre de la campagne « D’égal à égal, c’est fondamental du SCFP-FTQ »

De gauche à droite: Patrick Gloutney, Mario Gauthier et Marc Ranger

Une délégation composée de Marc Ranger, directeur québécois du SCFP; de Patrick Gloutney  président du Conseil provincial du Secteur municipal du SCFP, de Mario Gauthier, président des cols bleus de Longueuil et de Réjean Bellemare conseiller régional de la FTQ dans les Laurentides et dans Lanaudière ont rencontré plusieurs députés dans le cadre de la campagne « D’égal à égal, c’est fondamental du SCFP-FTQ ».

Le caucus du Parti Québécois dans les Laurentides fut rencontré au bureau de comté du chef du parti, Pierre-Karl Péladeau, à Saint-Jérôme en début d’après-midi avant du 25 avril 2016. Cette rencontre fut suivie la même journée d’une deuxième rencontre avec le caucus de la CAQ dans les Laurentides.  Cette dernière rencontre s’est tenue au bureau du député de L’Assomption, Monsieur François Legault.  Finalement, vendredi 29 avril, nous avons rencontré le caucus du Parti Québécois de Lanaudière au bureau du député André Villeneuve à Saint-Jean-de-Matha.

Ces diverses rencontres nous ont permis de sensibiliser la députation de nos deux régions sur la menace que fait poser le « pacte fiscal » sur notre droit de négocier nos conditions de travail. D’imaginer que le gouvernement accorderait aux municipalités le pouvoir de décréter les conditions de travail de leurs employés est inacceptable pour le SCFP et la FTQ. Il s’agit d’une attaque au droit d’association, une attaque à nos droits fondamentaux.